Renouvellement des générations ? On y arrive

Publié le par Bagnères de Bigorre

Il est possible d’augmenter le taux de fécondité en France en améliorant les services d’accueil. C’est ce qu’a déclaré la secrétaire d’Etat à la famille, Nadine Morano, après la publication des données 2006 de l’Insee. Selon l’institut, le taux de fécondité a atteint 2 enfants par femme, faisant de la France le pays le plus fécond de l’Union européenne avec l’Irlande.

C’est son plus haut niveau depuis trente ans : le taux de fécondité en France a atteint deux enfants par femme en 2006, soit son plus haut niveau depuis trente ans. Soit un chiffre proche du renouvellement des générations. Un chiffre qui fait de l’Hexagone le pays le plus fécond de l’Union européenne avec l’Irlande, selon l’Insee. Le nombre de naissances reste aussi très élevé. Ainsi, en 2007, 816.500 naissances ont été enregistrées en France métropolitaine et dans les départements d’outre-mer. Malgré un repli par rapport à l’année 2006, le nombre des naissances demeure supérieur à celui des 25 dernières années. Un mouvement qui contraste avec un moral des ménages français toujours bien bas.

Deux enfants par femme ? Nous pouvons faire mieux, répond Nadine Morano. La secrétaire d'Etat à la Famille a rappelé que "l'engagement du président de la République c'est, à la fin du quinquennat, d'avoir développé 350.000 offres de garde supplémentaires". Nadine Morano a aussi évoqué la promesse de Nicolas Sarkozy de créer un droit opposable à la garde d'enfants d'ici 2012. "Mais ce que nous voulons mettre en avant en priorité c'est de créer toutes ces places parce qu'un droit qu'on peut créer pour la justice, si on ne crée pas les moyens en face, à quoi ça sert ?", a-t-elle ajouté. Selon la secrétaire d'Etat à la Famille, les sommes consacrées par l'administration à la politique familiale s'élèvent au total à 83 milliards.

La France comptait 63,39 millions d'habitants au 1er janvier 2007 (métropole et DOM), soit +0,6% en un an. Au 1er janvier 2008, la population française a encore légèrement augmenté (63,75 millions d'habitants), d'après des chiffres provisoires fournis par l'Insee au début de cette année. La France se positionne au deuxième rang des pays européens les plus peuplés, derrière l'Allemagne (82,3 millions d'habitants en 2006) et devant le Royaume-Uni (60,9) et l'Italie (59,1). La population française poursuit aussi son vieillissement. Au 1er janvier 2007, 10,3 millions de personnes étaient âgées de 65 ans ou plus, soit 16,2% de la population, contre 15% en 1994. A l'inverse, malgré six années consécutives de naissances nombreuses, la part des plus jeunes continue de diminuer : 25% de moins de 20 ans sur l'ensemble de la population, contre 26,7% en 1994.

Par ailleurs, les Français se marient moins. 274.000 mariages ont été célébrés en 2006, un peu moins qu'en 2005. Une tendance qui se vérifie en 2007 avec 266.500 mariages, à son plus bas niveau depuis 1995. En revanche, le Pacte civil de solidarité (Pacs) confirme son succès au fil des années. En 2006, 77.400 Pacs ont été conclus, soit 28% de plus qu'en 2005. Et en 2007, plus de 100.000 couples se sont pacsés (+32% en un an), selon les chiffres du ministère de la Justice.

Quant à l'espérance de vie, elle poursuit sa progression constante en franchissant en 2006 le seuil des 77 ans pour les hommes (77,2 ans) et atteignant 84,1 ans pour les femmes. En un an, les femmes ont gagné presque quatre mois et demi et les hommes un peu plus de cinq mois. L'écart entre eux continue donc de se réduire. Il est de 6,9 ans en 2006, soit un an de moins qu'il y a dix ans. Les données provisoires sur 2007 de l'Insee confirment cette évolution, les Français ayant encore grignoté un trimestre d'espérance de vie (84,4 ans pour les femmes et 77,5 ans pour les hommes).



Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article